Ceci est un avertissement pour les débutants. Ces "balades" exigent une becanne robuste ainsi qu'un pilote compétent. Les pentes s'avérent plutôt raides et dangereuses. Le motard qui glisse sur la roche et tombe dans la pente, peut y rester ! Les accidents arrivent aussi aux endroits qui parraissent sans danger. Partir seul est aussi insécurisant qu'à la plongée sous-marine.
A chaque monté du Mt. Chaberton la moitié de l'équipage fait demi-tour à mi-chemin. Puis un quart aux 3/4 du trajet. Seulement 1/4 des participants arrive jusqu'au sommet. En pleine été il peut y avoir de la neige! La partie la plus difficile est le dernier tiers. Dans la région, le Mt. Chaberton (3170 m) est le plus haut sommet atteignable en Enduro.

Pour tout commentaire: